AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sybille Lorisse

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 23
Copyright : Lillix (L)
Secret ? : Faut pas rêver, comme ci j'allais te le dire.
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 16/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
70/100  (70/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]   Lun 16 Fév - 21:24


Ça passe ou ça casse.. , Inès&Sybille*



    « Je me suis trompée, excuse-moi. »

    C'est avec un nœud dans le ventre que Sybille vit de nouveau une porte de fermer sous son nez. Elle se décala pour alors s'appuyer contre le mur. Son regard perdu fixait la dernière porte qu'elle n'avait pas encore tenter. Le père d'Inès avait oublier de lui mentionner quel étais le numéro de l'appartement de celle-ci. Il lui avais bien indiquer la rue, l'immeuble, l'étage, mais pourtant il avais oublier l'essentiel.

    C'est alors d'un pas hésitant qu'elle gagna cette dernière porte, celle qui la mènerais alors à Inès. Sans doute les larmes allaient la gagner dès qu'elle la verrait. Sans doute qu'elle se sentiras petite et faible, sans doute que Sybille ne supporterais pas le " je t'en veux " d'Inès. Ça en étais presque évident ! D'un geste répétitif elle jouais avec le bas de sa chemise, son nez coller sur ses bottes, elle jouait sans cesse avec ses lèvres, Sybille essayait de se détendre. Sa main tremblante gagna doucement la porte, et elle finit par y déposer deux simples petits battements dessus. Dès que son bras retomba le long de son corps, Syb se recula d'un pas maladroit et s'appuya sur la rambarde de l'escalier. Les battements de son coeur s'accéléraient aussitôt. Non, non. Elle regrettais d'avoir frapper. Pourquoi ? Pourquoi étais-elle si idiote ? Syb' aurait peut-être du attendre avant d'aller la voir, la prévenir non ? L'appeler ? Mais elle n'avait plus son numéro, elle n'avais plus rien.. Sybille étais seule.

    Par chance, la porte ne s'ouvrit pas.

    Inès ne voulait surement plus d'elle, elle avait du comme toujours observée par le petit trou qui étais venue la déranger durant un de ses magnifiques concert devant sa glace ou dans sa douche pendant qu'elle se coiffait les cheveux, ou se maquillait. Sybille en étais soulagée. Savoir qu'elle pouvait la revoir lui procurait tellement de sensation à la fois. Du regret, beaucoup de regret. De la rage aussi, de la haine, envers elle-même. Après tout, Syb' aurait du avoir pris le temps de lui annoncer son départ, et pas rappliquer au bout de trois ans comme ci de rien n'était. Finalement, elle retourna auprès de la porte et posa sa main dessus. C'est à ce moment là qu'une larme coula le long de sa joue. Il fallait bien que ça sorte un jour, au bout de trois ans. Ses doigts se refermèrent sur eux-même et elle laissa échappé de sa fine bouche un long soupir qui exprimait bien sa tristesse mêlé à cette colère.


    « Ne m'en veux pas Inès.. » chuchota Sybille. « S'il te plait, ne m'en veux pas ! »

    S'excuser au pied d'une porte. D'ordinaire elle aurait trouver ça ridicule, après tout, si la porte ne s'était pas ouvert. C'est surement qu'Inès n'était pas à l'intérieur. Qu'en savait-elle ? Rien. Son pouce glissa le long de sa joue pour essayer une de ses larmes et elle se retourna, laissant son dos faire face à la porte. Tout son corps se laissa glisser le long de celle-ci. Son visage se cala contre le mur et ses paupières lourdes se fermèrent.. En aucun cas ses larmes ne cessèrent. Je vous l'ai dis, au bout de trois ans, il faut bien que ça sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inès L. Adoni
Pretty Doll | Sweet Admin

avatar

Nombre de messages : 166
Copyright : Avatar + Icon by me
Secret ? : Euh, bah... C'est secret...
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 26/05/2007

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
70/100  (70/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: ♪ Miss You - The R.S

MessageSujet: Re: Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]   Lun 16 Fév - 23:18

    Allongée sur le canapé de son appartement, Inès semblait dormir comme un petit bébé… A la base elle s’était installée ici pour bouquiner, et ceci en musique, gardant aux oreilles les écouteurs de son i-pod. Elle avait commencé à lire, c’est vrai… Mais très vite, elle avait sentit ses paupières devenir lourdes, et ses yeux avaient terminé par se fermer. Elle s’était assoupie, entamant dignement sa nuit de sommeil, le livre retombant sur son visage, et la musique continuant de tourner. Une bien jolie scène à vrai dire, qui en aurait fait sourire plus d’un ! Heureusement pour elle, sa playlists actuelle n’était pas bien longue, et ne l’empêcha pas d’entendre les si légers cognements contre sa porte d’entrée. Elle grimaça, ouvrant doucement les yeux et retirant par la même occasion le livre de son visage.

    Inès était un peu à l’ouest… Comme à chaque fois qu’elle ne se réveillait pas d’elle-même ! Elle tourna la tête, et se redressa, passant sa main dans ses longs cheveux bruns. Elle ne pu retenir un bâillement et se rendit finalement compte qu’elle faisait attendre la personne derrière la porte. A moins qu’elle ait eu une hallucination… Haaan ! Ce qu’elle avait horreur de cette phase, juste après le réveil, où la mémoire immédiate à du mal à redémarrer. Tout ce qui vous traverse l’esprit, ou encore ce passe à ce moment là n’est jamais certain. Vous doutez de ce que vous avez pu faire, ou penser, et là en l’occurrence : entendre. Grrr ! Ca avait le don de l’énerver !

    Enfin ni une, ni deux, elle se leva du canapé, laissant traîner son livre sur la table basse, et se précipita vers la porte. Elle ne prit même pas le temps de regarder s’il y avait bien quelqu’un, et l’ouvrit dans l’empressement. Mais dans cette précipitation elle manqua de faire tomber quelqu’un, assis devant sa porte.


    « Wow… »

    Inès la regarda, alors que l’inconnue lui tournait encore le dos. Puis elle reprit quelque peu ses esprits, et s’empressa de l’aider. Il fallait qu’elle se relève voyons ! La pauvre ! La prochaine fois elle fera plus attention ! Piouf ! Quand elle réalisa que la demoiselle pleurait, et qu’en plus il s’agissait de Sybille, ce fut comme un réel choc pour elle. Elle ? Ici ? Mais comment… ? Elle avait vraiment une grosse hallu’ là ! Inès cligna des yeux à plusieurs reprises, n’en revenant pas…

    « Sy… Sybille ? » Arriva-t-elle a articuler avec peine.

    Tout s’embrouilla dans son esprit, comme si une vague de souvenirs la submergeait d’un seul coup, la noyant dans la peine et le chagrin qu’elle avait traversé à la suite du départ de son amie, de sa petite sœur de cœur. Elle avait cru que cette dernière ne voulait plus jamais la voir, plus jamais lui parler, tout simplement parce qu’elle était partie sans un mot, sans la moindre explication.

    « Je… »

    Les mots ne sortaient pas… Les larmes menaçaient de couler sur ses fines joues, et se moquant bien de l’attitude à adopter dans ce genre de situation, elle se précipita dans les bras de la brunette et la serra fort contre elle.

_________________

    ICONS BY LILLIX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris-city.forums-actifs.com/index.htm
Sybille Lorisse

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 23
Copyright : Lillix (L)
Secret ? : Faut pas rêver, comme ci j'allais te le dire.
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 16/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
70/100  (70/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Re: Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]   Lun 23 Fév - 19:53

    Wow ! en effet, ces mots étaient bien adaptée face à l'expression que venait de prendre Sybille. Une petite grimace dû au fait qu'elle fut attirer d'un coup en arrière. Sa main plaqua aussitôt derrière elle. Oh mon dieu le choc... Inès étais toujours aussi délicate à ce qu'elle pouvais constater. Mais là, Syb' n'avais pas le temps de rire. De toute façon elle se retrouva bien vite sur ses jambes, jambes plutôt très molles. Tout ses muscles étaient complètement relâché, seul son coeur battais rapidement au point de la rendre légèrement tremblante. La peur qu'Inès ne veule plus d'elle l'obsédait, a un tel point qu'elle hésitait à serrer son amie contre elle.

    Finalement, ses bras entourèrent le corps d'Inès et son visage se cala contre son épaule, laissant son nez faire face à sa nuque. Elle pouvait alors de nouveau son odeur, l'odeur de son amie, elle pourrait facilement la reconnaître entre milles. Car justement, c'était une odeur des plus spéciales, c'était celle d'Inès. Il ne faut pas chercher à comprendre. Cette odeur étais unique ! Et sa main se plaqua bien contre son dos, c'est là que Sybille constata qu'Inès semblait toujours aussi fine. Rien en elle n'avait changer.. surement sa maturité, mais ce serait bien la seule chose. Qu'elle est grandit dans sa tête ne l'étonnerait même pas ! L'émotion l'empêchait de parler, pourtant, dieu sais combien elle avais envie d'ouvrir cette bouche et de lui hurler, lui chuchoter, lui crier toute sortes d'excuses, qui seraient évidemment toutes aussi sincères les uns que les autres. Malheureusement, pour le moment ses cordes vocales ne semblaient pas vouloir la laisser s'exprimer.. quel dommage. Ça allais bien sortir de toute façon.

    Une de ses mains remonta doucement le long de son dos, pour finir par attraper doucement le bout de ses cheveux. Sybille n'avait pas perdu ses habitudes, qui au contraire, venaient de lui remonter dans l'esprit rapidement. L'hésitation l'empêchait d'y aller trop vite dans ses gestes.. mais elle se laissait quand même aller. Son doigt s'enroula autour de ses cheveux, de ses mèches toujours aussi douce et agréable à toucher, de ses mèches toujours aussi souples et élastiques.


    « Excuse-moi. »

    Parfois, elle se donnerait bien des claques ! Lui demander de l'excuser ? Si vite ? Sans lui laisser le temps de reprendre ses esprits ? C'était du Sybille tout cracher. Mais elle n'aurait pas plus tenir plus longtemps, et comme ses cordes vocales ont repris vie d'un coup, tout sorti. Enfin pas tout.. vu que pour la suite, elle du d'abord ravaler sa salive et remonter ses lèvres vers l'oreille de son amie. Les larmes ne cessaient de couler, pire qu'une fontaine. Sybille allait finir complètement desséchée, tant pis.

    « Je ne t'aurais jamais lâcher si j'avais eu le choix. Jamais. »

    Et jamais elle n'arrivera à dire tout ce qu'elle pensait. Jamais. Sa frimousse se redressa et une de ses mains se colla sur la joue de Inès. Elle ne voulait pas qu'elle se sauve.. que se soit Inès, qui à son tour l'abandonnerait comme elle avais pu le faire. Pas maintenant, pas avant qu'elle ai n'ai pu entendre sa voix, croiser son regard -malgré qu'il soit super emboué-.

    « T'as pas changée, toujours aussi belle. »

    Avec son visage désolé, elle lui adressa qu'un minuscule sourire. Malgré la haine qu'elle avais envers elle-même, elle étais contente de retrouver son amie, sa soeur, une partie de sa vie quoi. Qui avais toujours été présente pour elle, malgré qu'elles ne soient plus du tout proche durant ses dernières années.. Une pensée envers Inès lui rendait le sourire. C'est ça aussi l'amitié, fort & qui opère toujours sa magie, malgré les frontières, et les kilomètres ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inès L. Adoni
Pretty Doll | Sweet Admin

avatar

Nombre de messages : 166
Copyright : Avatar + Icon by me
Secret ? : Euh, bah... C'est secret...
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 26/05/2007

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
70/100  (70/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: ♪ Miss You - The R.S

MessageSujet: Re: Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]   Lun 2 Mar - 20:44

    Les larmes avaient roulé sur ses fines joues rosies, sans qu’elle n’ai pu tenter de les retenir. Une vraie cascade, dû à l’effet de surprise, au bonheur immense qui l’avait submergé en croisant simplement le regard de la brunette. Sa chérie, sa petite puce, sa petite sœur de cœur… Celle pour qui elle s’était fait tant de soucis, celle dont elle n’avait pas eu de nouvelles depuis une éternité, celle qu’elle avait cru disparu et qui avait laissé un vide immense dans sa vie. Sa première réaction fut de charger : droit devant elle ! Elle l’avait pris dans ses bras, la serrant fort, comme pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas éveiller, qu’elle n’avait pas à faire à un clone.

    Le doux parfum sucré de la belle lui monta à la tête, lui rappelant d’innombrables souvenirs. C’était bien elle, qu’elle tenait tout contre elle, après tout ce temps. C’était bien elle qui se trouvait sur son palier… Comment… ? Inès en perdait ses mots, et cela se percevait sans grand mal, la belle étant presque incapable de prononcer d’un seul trait le prénom de son amie. Et elle avait finit par craquer, ne supportant pas ce chamboulement soudain au creux de sa petite poitrine, renversant son cœur, l’embarquant dans une vraie tornade de confusion, et le délestant d’un poids énorme. Dans les bras de Sybille elle se laissa aller, pleurant en silence et à chaude larmes, tout simplement heureuse. Et voilà qu’elle s’excusait… Doucement, Inès murmura un simple petit « Chuuuut… ». Discret, comme rassurant… Rien de tout ça importait aux yeux de la brunette. Plus rien ne comptait à part la présence de la jeune Lorisse.


    « Je n’en doute pas ma puce… Je sais… »

    Elle passa sa main dans ses cheveux, glissant ses doigts dans ses fines ondulations brunes, tentant de l’apaiser. Elles étaient dans un de ces états ! Pas une pour rattraper l’autre ! Un vrai massacre ! Si le voisin les trouvait ainsi sur le palier il allait se poser des questions… Déjà qu’Inès passait pour une fille complètement dérangée, elle allait s’abstenir d’une dose supplémentaire ! Elle esquissa un large sourire amusé suite au compliment de la miss, et d’un air peu convaincu acquiesça.

    « Ah ouais ! Trop belle avec mes yeux tous rouges et pleins de larmes, et mon crayon noir qui dégouline… Piouuuf ! »

    Elle soupira, gardant son petit sourire aux coins des lèvres, puis s’empara de la main de son amie. Elle la serra doucement, puis posa sa seconde main dessus.

    « Tu m’a manqué… Viens… Rentre… »

    Et hop, elle l’entraîna dans l’appartement. Que d’émotion sur un simple palier ! Alala ! La miss en était toute retournée, ayant du mal à réaliser qu’elle faisait face à Sybille, à SA petite puce, qui n’avait pas tellement changée d’ailleurs. Mimi comme tout, comme à son habitude ! Elle la fit entrer dans l’appartement, l’amenant dans le salon.

    « Fais comme chez toi ma poupée… Tu veux quelque chose ? Une petite soif ? Une petite faim ? »

    Et voilà, Maman Inès le retour ! Ca avait toujours été ainsi à vrai dire. Elle avait ce petit côté protecteur envers ses proches, quoiqu'il puisse arriver. Et ce depuis qu'elle était toute petite ! Enfant, rare était les fois où elle laissait Sybille, ou même Ilena, se débrouiller seule en cas de problème. Elle était toujours là pour les consoler, pour guérir leurs petits bobo, ou encore les soulager d'un chagrin... Bref, au petit soin pour sa chérie qui à présent avait les yeux aussi gonflés et rouges que les siens ! Elles avaient l’air fine tiens !

_________________

    ICONS BY LILLIX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paris-city.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca passe ou ça casse.. [PV Inès]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout lasse, tout casse, tout passe ... [Chanel]
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris City :: • Quartiers de Paris • :: Quartier Latin :: Hôtels & Habitations :: Appartements :: Appartement d'Inès & Ilena Adoni-
Sauter vers: