AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bookaholic?? [Nicolas S. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   Ven 20 Fév - 16:44

Que feriez-vous si votre boss vous annonçait que vous pouvez prendre congé d'un vendredi après-midi? En temps normal, vous appeleriez tout de suite tous vos amis et vous organiseriez une grande fiesta dans soit votre villa, si vous êtes assez riche pour en avoir une, soit, vous iriez dans l'une des boite les plus branchées de Paris. Ou encore, vous passerez une bonne après-midi en compagnie de votre amoureux/se dans un des plus chic resto ou encore au ciné... Mais si vous étiez seule, et que tous vos amis étaient occupés, et que vous veniez de sortir d'une relation qui n'avait pas mal duré... Que feriez-vous? Eh bah Amelia, un peu déçue de l'offre de son boss, partie passer une partie de son après-midi dans son nouvel apparte. Elle était déçue, car de un, elle aimait son travail (non, elle aimait seulement, elle n'était pas obsédée) et puis, de deux, ça lui changeait les idées. Lui évitant de tout le temps penser à Nicolas ou encore à Lionel qui ne faisait que aller plus loin dans ses avances, maintenant qu'il savait qu'elle était de nouveau célibataire.

Une fois arrivée chez elle, elle se mit face à son post de tv, un bol de pop-corn entre les jambes, vêtue d'un large t-shirt et se mit à regarder un film espagnol que l'une de ses amies lui avaient conseillé pour l'une de ses articles sur l'euthanasie: "Dar Adentro". Vers le milieu du film, elle s'était déjà endormie. Ce n'était pas que le film était ennuyant, mais c'était juste que à force de donner toute son énergie au travaille, elle épuisait plus qu'il ne fallait son corps, qui était à présent toute affaiblie. C'est après deux heures de sommeil qu'elle se réveilla enfin. En voyant le soleil qui n'était plus au zénith mais qui très doucement, se préparait déjà à éclairer d'autre comtrés.. elle eut envie de sortir et d'aller faire une petite promenade en ville. Ca lui fera certainement du bien de prendre un peu d'air. Et puis, si son boss lui avait donné cette petite mi-journée de congé, ce n'était pas pour qu'elle la passe en face de la télévion mais pour qu'elle sorte et qu'elle fasse des choses qu'elle aime...

Elle partie prendre une petite douche, se sécha les cheveux, enfila ses sous-vêtements, qui furent couverts ensuite par une mini-jupe - qu'elle n'en mettait plus depuis sa rupture - une chemise et un veston. Elle fit une petite couche de maquillage, se fit une tartine au chocolat et sortie de chez elle, son sac-à-main en main et sa tartine en bouche.

Elle se promena durant une bonne demie heure en ville à regardant les vitrines des magasins, sans grande envie, à observer des édifices dont elle connaissait l'histoire du bout des doigts, à papoter avec un de ses amies qui lui présenta son petit-ami... C'est lorsqu'elle fut face au Libraire Taschien qu'un petit sourire se dessina sur ses lèvres et qu'elle pénétra pour la première à l'un des magasins depuis sa petite promenade. Elle connaissait très bien ce magasin. Depuis toute petite déjà, ses parents l'ammenaient toujours ici. Elle connaissait aussi le proprétaire aussi bien sure, un grand ami de son grand-père. Elle salua l'une des caissière, puis monta au second, où se trouvait la littérature anglaise. Il faisait si calme dans cette immeuble qu'on pouvait entendre le toux de la caissière de l'étage du bas. Elle s'avança doucement dans l'un des rayons qui l'intéressait et se mit à chercher un livre qu'elle pourra lire pendant sa soirée.

Elle était là, sans trop faire attention à ce qui se passait autour d'elle - d'ailleurs il ne devait pas trop se passer grand chose, car il n'y avait personne à part elle - que soudain, elle se cogna de dos contre quelqu'un. En même temps, elle fit tombée son libre mais ne put la rechercher car c'est en se retournant qu'elle vit que la personne contre laquelle elle s'était cognée n'était autre que lui...

Les joues en feu, toute surprise, elle regarda Nicolas, et d'une toute petite voix lui dit.


Oops... désolée... je ne t'avais pas vu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Stevens
I'll Be Watching You
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 27/08/2008

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
0/100  (0/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: Alesha Dixon - The Boy Does Nothing

MessageSujet: Re: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   Mer 25 Fév - 15:39

    Nicolas avait son après-midi de libre, en même temps en tant que prof il n'avait que vingt heure de cours par semaine, ce qui lui prenait le plus de temps ce n'était pas ses cours mais toute la préparation de ses cours et les corrections des devoirs. Il était justement encore à l'université entrain de corriger diverses copies, il avouait avoir un grand retard dans ses corrections, il n'avait pas la tête à ça en ce moment, mais là il n'avait plus le choix, il fallait qu'il s'y remette sérieusement. Alors cela faisait bien quatre heures qu'il était enfermé dans cette salle. Mais très vite l'envie de sortir le pressé. C'est pour cela qu'il rangea ses copies dans son armoire et sorti rapidement de la salle. Il alla en salle des profs prendre un café et ensuite s'assit tranquillement. Il regarda par la fenêtre et il faisait un temps magnifique, ce qui était plutôt rare dans la capitale en ce moment. Allez hop ! Ni une, ni deux, le voilà dehors, avec un si beau temps, il ne pouvait pas rester enfermé hors de question ! Il fallait qu'il prenne l'air, qu'il se vide la tête et qu'il pense à autre chose que ses histoires foireuses avec Amélia puis Sarah, décidément ses derniers temps il avait tout faux, est-ce qu'il avait eu raison de sortir avec Sarah ? Finalement est-ce que ce n'était pas la peur de l'engagement avec Amélia qui l'avait fait craquer pour la petite blonde ? Résultat aujourd'hui il était seul, est-ce que ce n'était pas plus mal ? Oui sans doute, il avait besoin d'être seul avec lui même pour faire le point et voir où ça avait foiré. Peut être que d'ici quelque temps il allait enfin savoir où il en est... ou pas.

    Bref le jeune homme marchait dans les rues sans trop savoir où il allait, il n'avait pas de but, il marchait point. Il ne regardait même pas les vitrines des magasins qui se dessinaient près de lui, il se tourna qu'une seule fois vers la vitrine d'une librairie, la libraire Taschen. A la vu de la librairie, un sourire apparut sur le visage du jeune homme. Il ne connaissait pas du tout cette librairie avant et un jour il passa devant et son amour pour la littérature le fit entré dans le petit magasin. C'est là qu'il avait rencontré Amélia pour la première fois, leur amour des livres les avaient vraiment rapprochés et au fur et à mesure qu'ils se voyaient dans cette librairie, ils avaient finis par sortir ensemble, c'était comme une évidence. Le beau brun avait de très bons souvenirs dans ce magasin et malgré tous ce qui c'est passé, il n'oubliera jamais ces bons moment. Il se décida à passer la porte et la petite cloche familière sonna à son entrée, il salua le propriétaire, qu'il avait appris à connaitre depuis le temps qu'il venait et se dirigea instantanément au rayon littérature anglaise, son rayon favori et c'était là où il y avait les meilleurs bouquins. Il regarda le rayon et tomba sur une vielle exemplaire "d'orgueil et préjugés" de Jane Austen. Il l'avait déjà lu bien sûr mais il avait une version très récente et l'ancienne l'intéressait particulièrement, alors qu'il s'apprêtait à aller payer, la tête dans le bouquin, quelqu'un lui rentra de dans. Il releva la tête et vu Amélia. Elle s'excusa et le jeune homme bredouilla un "c'est pas grave" avant de se pencher pour ramasser son livre et lui redonner. Il y eu un léger blanc avant que le beau brun ne réussisse enfin à prendre la parole :


    « Comment tu vas ? » Et oui c'était pitoyable comme phrase mais rien d'autre n'étais sortit de sa bouche ! Puis il réussit à lui dire : « Je suis content de te voir » C’était un peu mieux déjà…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Re: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   Mer 25 Fév - 16:55

Bon, soyons claire : Amélia et Nicolas étaient restés amis après leur séparation et ils se voyaient de temps à autre. Leur dernière rencontre n’avait pas été aussi joyeuse, car Amélia lui avait dénoncé ce qui s’était passé avec sa petite amie actuelle dans le centre commercial. Ce que le jeune n’avait guère apprécier et d’ailleurs ce qui était très normal. Soit, à chaque fois qu’ils se voyaient, Amélia perdait un peu ses moyens, ses sens se noyant dans un tourbillon de sentiments de toutes sortes lui brouillant le cerveau, et d’ailleurs, le mal à l’aise du jeune homme n’aidait jamais. Mais une fois que l’un réagissait enfin avec les questions ou simple constatations habituelles du genre « comment tu vas ? Quoi de neuf ? Oh ça a fait longtemps… » l’autre répondait et alors ils réussissaient à avoir une conversation normal comme celles de toutes personnes normalement constituées.

Mais le voir ici même, dans ce lieu qui était si important pour elle, cette fois-ci, elle ne put répondre à sa question. Elle le regarda seulement, silencieuse, toute rouge comme une tomate, prenant le livre qu’elle avait fait tombé et qu’il lui avait ramassé. Elle se sentait stupide à rester comme ça, comme une statue. Le revoir ici, alors qu’elle avait tant de souvenir avec lui, toutes de très bons qu’elle n’oubliera et ne regrettera jamais, certes, lui faisait mal. Son regard toujours dans le sien, interrogatrice, car elle ne savait pas ce qu’elle devait faire, elle finit par lui répondre, d’une toute petite voix, mais essayant de récupérer son sang froid et de dessiner un petit sourire. Ce qui était loin d’être atteint. Tout ce qu’elle réussit à lui dire, fut quelques petits mots sans lien logique. Qu’est-ce qu’elle se sentit pathétique à ce moment.


Euh…moi.. euh…bien.. je vais .. euh bien….

Elle ne put le regarder plus dans les yeux tellement elle se sentait stupide, elle passa une main dans ses cheveux, puis le regardant à nouveau dans les yeux, elle entendit sa dernière phrase auquel elle réussit enfin à répondre par un petit sourire, un vrai pour lequel elle n’eut pas à se forcer. Toujours d’une toute petite voix, elle lui répondit aussi.

Moi aussi je suis contente de te voir..

Elle le regarda encore quelque seconde dans les yeux avant de détourner son regard et de regarder autour, ensuite elle regarda sa montre. Et maintenant ? Qu’est-ce qu’elle devait faire ? Ou qu’allait-il dire ? Elle était contente de le revoir, c’était certain, mais elle aurait mille fois préféré à le revoir comme à l’ancienne, où il la prenait entre ses bras et lui déposait un baiser, ou pas du tout le revoir. Elle devait inventer une excuse pour s’en aller, sachant parfaitement qu’elle ne devait plus croire à ce genre de rêve qu’elle avait mit dans la catégorie des irréalisables. Rooh, elle aurait tant aimé rester encore avec lui, mais elle ne pouvait pas, pas dans ce lieu qui, avec lui présent, ne faisait qu’empirer son cas. Elle était coincée dans ce dilemme de s’enfuir ou de faire son mieux pour pouvoir profiter de toutes les secondes de sa présence. Elle finit par relever son regard pour atteindre celui du jeune homme, et tout en le regardant dans les yeux, lui dit. Ralala elle ne faisait que se rabaisser…

Il fait beau aujourd’hui…

Elle aurait rit d’elle-même en temps normal, mais là, tout ce qu’elle voulait, était de pleurer et mieux, disparaître, ne jamais exister. Mais elle ne pouvait pas penser à de telles choses alors qu’en temps normal Amélia était une jeune femme forte, indépendante, et .. et voilà ! elle prit une grande inspiration avant d’afficher un grand sourire forcé à Nicolas, comme si de rien n’était , et lui rajouta.

C’est joli à voir…

NAAAAAAAAAAAAN !! Et voilà, alors qu’elle venait d’avoir tout contrôle sur ses sentiments, c’est en rajoutant cette stupide phrase qu’elle retomba dans son trou, son sourire disparut et tout ce qu’elle pu faire, fut un regard désespéré…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Stevens
I'll Be Watching You
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 27/08/2008

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
0/100  (0/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: Alesha Dixon - The Boy Does Nothing

MessageSujet: Re: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   Mer 25 Fév - 20:16

    Il est vrai que ça faisait toujours bizarre de se voir, après tout, il l'avait quand même quitté pour une autre fille qui en plus était plus jeune. Il avait trouvé qu'elle avait été très compréhensive, là où beaucoup de filles, lui aurait envoyé un vase à travers la tête, elle, elle n'a rien fait de telle. Bien sûr, ça n'a pas été la grande joie non plus, mais elle a compris, elle a compris qu'on ne faisait rien contre l'amour et il avait apprécié qu'elle ait été si intelligente. C'était pas Sarah qui aurait si bien compris, enfin bien sûr même s'il aimait Sarah, elle n'avait pas la maturité de la jeune femme et ce n'était pas sa faute après tout, elle était jeune, quand il avait son âge lui aussi n'avait pas la maturité qu'il a acquis maintenant. Mais bref ça faisait vraiment bizarre de se voir comme ça de temps en temps sans vraiment le vouloir, maintenant qu'ils n'habitaient plus ensemble bien sûr ils ne se voyaient pas beaucoup mais ça lui faisait toujours beaucoup de bien de la voir. Cela lui rappeler un peu la stabilité qu'il avait dans son ancienne vie, la stabilité qu'il n'a plus depuis qu'il est avec Sarah, il faut avouer que Sarah et Amélia c'était le jour et la nuit ! Déjà rien que physiquement, Amélia est une grande brune avec des yeux bleu magnifiques et Sarah une petite blonde avec d'immenses yeux vert. Ensuite mentalement Amélia était beaucoup plus posé que Sarah indéniablement, vous retrouverez facilement Sarah en boite de nuit et Amélia... et bien dans cette librairie ! Quand elle lui dit qu'elle allait bien, le jeune homme la gratifia d'un joli sourire et ajouta :

    « Tant mieux alors… » Puis il ajouta avec un petit rire, plus nerveux qu'autre chose : « Je vois que tu as gardé tes habitudes et que tu viens toujours ici… »

    Il essayait d'engager la conversation comme il pouvait, il espérait qu'elle n'avait pas croisé sa harpie de petite copine ou d'ex-petite copine, il ne savait pas trop, mais au fond il espérait que ce ne soit pas fini, pas si vite, il l'aimait mais lui dire c'était trop dur, c'était un imbécile des fois... La brunette lui répondit qu'elle était aussi heureuse de le voir et ça semblait sincère, le jeune homme lui sourit de nouveau. Lui aussi était un peu bloquait, la dernière fois qu'il s'était vu, elle lui avait dit pour la dispute avec Sarah et elle espérait peut être qu'il lui raconte leur discussion ? Non sans doute pas en faite. Bon il était complètement bloqué et il avait l'air con en plus, l'angoisse ! Puis la belle brisa le silence en lui disant qu'il faisait beau et il ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire. C'était très personnel comme façon pour décoincer la situation mais pas très efficace il fallait le reconnaitre !

    « Ecoute je pense qu’on n’est pas super à l’aise dans cet endroit, peut être que ça nous rappel trop de souvenirs et que ça nous bloque, alors je t’invite à boire un café qu’est ce que tu en dis ? On pourrait peut- être discuter plus tranquillement non ?

    Voilà, il l’invitait dans un endroit un peu plus neutre à leur histoire, ici, il y avait trop de choses qui leur rappeler leur passé et ce n’était sans doute pas une bonne chose pour le moment, tout était encore trop frais pour eux et là, il valait mieux y aller doucement. Après tout, ça faisait seulement quelques semaines et la belle devait encore y pensé souvent, c’était elle qui avait été largué et pourtant, lui, cette histoire l’obsédé alors ça devait être pire pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Re: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   Mer 25 Fév - 23:54

Le fait que Sarah et Amélia étaient si opposées physiquement et mentalement, à cela s’ajoutait l’âge aussi, avait toujours laissé intrigué Amélia. Non, pas qu’elle l’étaient entres elles-mêmes, mais que Nicolas ait choisit une personne tant opposée à elle. Elle s’était toujours demandée si elle n’était pas attirante, qu’elle était ennuyante pour qu’il aille vers une fille jeune et encore débordante de joie. Elle l’était aussi elle, Amélia, débordante de joie, surtout depuis qu’elle avait rencontrée Nicolas, et puis elle n’était que vielle de euh…4 ou 5 ans de la jolie blonde. Mais elle avait laissé tomber ses questions stupides une fois que le jeune homme lui dit qu’il l’aimait. Ce qui expliquait tout d’ailleurs. On ne pouvait imposer de choix à notre cœur. Ce qui était d’ailleurs si horrible. Si elle aurait su, elle aurait répondu aux avances de ce Lionel, ou encore de l’autre idiot qui n’arrête pas de le suivre au travail… Mais à chaque fois, elle se souvenait de la douleur que la séparation faisait et les repoussait. Elle savait qu’elle devait se ressaisir, d’ailleurs c’était ce qu’elle essayait de faire, mais alors c’était soit la blonde, soit le brun qu’elle croisait, et sa vie se chamboullait à nouveau. Elle avait une solution, mais là aussi il y avait un problème… Elle voulait s’en aller quelques temps, le temps qu’il lui faudrait pour qu’elle puisse passer à autre chose, mais elle ne voulait quitter sa ville natale qu’elle aimait tant… quel dilemme…

Revenons au présent. Elle était donc coincée dans cette bibliothèque, ne sachant plus quoi faire, s’étant comportée le plus idiotement depuis son existence. Ce qui n’avait apparemment pas échapper au beau brun. Mais une chose qu’il lui dit ne fit que tourner le couteau qui était dans sa plaie : « Je vois que tu as gardé tes habitudes et que tu viens toujours ici… »… Aujourd’hui elle était venue ici, comme à chaque fois qu’elle avait besoin d’un livre depuis son enfance, mais apparemment, lui aussi avait gardé son habitude de toujours venir ici… Cet endroit qui LE endroit catalyseur de leur histoire… Nan, bien sure qu’elle ne détestait pas cette endroit, au contraire.. C’était un des plus beau lieu de Paris.. car c’était ici qu’une des plus belles partie de sa vie avait commencé… Mais lorsqu’on pense au début, automatiquement on pense aussi à la fin, et lorsque la fin était déjà arrivé… Ca faisait mal de rester dans cet endroit surtout avec l’autre personne, celui qui avait causé la tristesse, tout comme le bonheur une fois… Elle respira profondément et expira de la même façon avant de lui dire avec un petit sourire en coin.


Toi aussi apparemment… Et puis c’est difficile de ne pas revenir ici..

Elle jeta un regard au livre que tenait Nicolas entre ses mains et ne put s’empêcher de sourire. Elle rajouta, avec un petit sourire.

.. une vraie petite caserne au trésors…

Et c’est qu’elle refit une chute d’humeur. Son sourire disparut et ses joues passèrent de rouge tomate au rouge cramoisie, elle sentait le sang tout brûlant couler sous sa peau. Il venait de rire à sa remarque sur le soleil. Maiiiis euuuh, si il avait quelque chose de meilleure qu’il le dise, au lieu de la laisser raconter des bêtises et s’enfoncer. Mais ça aussi il le remarqua, comme avant. Il avait toujours su lorsqu’elle ne se sentait pas bien, ou gênée dans quelconque situation. Lorsque quelque chose n’allait pas ou même lorsqu’elle explosait de joie, Nicolas était le premier à savoir sans même qu’elle ne lui ait rien dit, à force de rester avec lui, il la connaissait plus qu’elle ne se connaissait. Elle lui lança un regard noir lorsqu’il rit, mais ne put s’empêcher de faire un petit sourire complice. Elle écouta ensuite ce qu’il dit, et toujours gardant son sourire, elle lui était tellement reconnaissante qu’elle était même capable de ressortir du magasin sans même prendre son livre. Mais une chose la bloqua : en discuter ? Discuter de quoi ? Que voulait-il dire par là ? Il allait parler de quoi une fois arrivé au café ? De leur histoire ? Mais c’était bien claire non, elle ne voulait plus revenir sur ça, sinon elle allait craquer cette fois, surtout que si maintenant c’est lui qu’il lui disait… Elle ne pouvait pas lui montrer que c’était elle la faible dans l’histoire, que c’était elle la souffrante.. Car elle savait qu’il n’appréciera pas qu’elle souffre, et puis il y avait aussi sa fierté qu’il ne fallait pas oublier… Ou alors, s’il lui parlait de Sarah… de ce qui s’était passé, s’il commençait encore à s’excuser de son comportement. Ca c’était encore pire… S’il lui demandait de se jeter par le 20ème étage d’un immeuble, ça sera l’équivalent de ce qu’il racontera sur ce qu’il se passe entre lui et sa jolie blonde. Mais bon, il ne pouvait pas être tant stupide pour lui parler de quelque chose qui savait très bien qui la fera souffrir. Finalement, elle lui fut tout de même reconnaissante qu’il lui proposa d’aller autre part. Elle acquièça de la tête et dit d’une petite voix proche d’une murmure.

Merci…

Elle lui fit un petit sourire, et se dirigea vers le comptoir où elle paya son livre qu’elle n’avait même pas eut le temps de regarder le titre et attendit qu’il paie le sien. Elle ne pouvait s’empêcher de l’observer discuter avec le vendeur qui était leur amis en commun. Elle, elle resta silencieuse, ce que le vendeur ne comprit pas d’ailleurs, apparemment, il ne devait pas être au courant de leur séparation. Elle passa une main autour de son cou, impatiente de sortir de cet endroit …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bookaholic?? [Nicolas S. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bookaholic?? [Nicolas S. ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Yann décide de se ranger(Florian et Nicolas)
» Plizyè Depite Chanm bas la se gason makomè selon depite Nicolas Descotes
» pour Nicolas
» Jour de fête et petit nicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris City :: • Quartiers de Paris • :: Quartier de Saint-Germain-des-Prés :: Libraires & Boutiques :: Libraire Taschen-
Sauter vers: