AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chocolat-chaud party.... [Josh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Chocolat-chaud party.... [Josh]   Sam 21 Fév - 22:27

Aujourd'hui, on était dimanche. Et comme chaque dimanche matin, Amélie venait au café Montmartre pour boir son habituel chocolat chaud du matin. C'était toujours à ce moment là de sa journée qu'elle commençait ses nouveaux projets pour l'articles de la semaine, ou mettait sur papier toutes les idées qu'elle avait pour un projet de plus longue durée. Assise toute seule à sa table habituelle qui se trouvait face à la vitre, et qui par là faisant face à toute la rue, lui permettait de s'inspirer sur les questions qu'elle allait poser lors de ses interviews. Et donc aujourd'hui, elle était assise à cette place habituelle, son verre de choco posé sur la table, à proximité de toutes ses notes éparpillées un peu partout, le visage rivée vers l'extérieure, à observer un vieillard promenant son chien. Elle eut un petit sourire lorsque le chien se mit à courire derrière une chienne. Elle soupira et se remit à son travail.

Cela allait faire déjà quelques mois qu'elle travaillait avec un projet de longue durée, et d'autre projet, mais plus petits, en parralèle. Son grand projet, consistait à suivre un peu, comme un paparazzi, la vie du célèbre Lionel Banster, propriétaire du Duplex, cela faisait déjà des mois qu'elle devait aller à cet endroit fréquemment. Quelque chose qui ne faisait que l'agasser de plus en plus, car le jeune homme, n'avait toujours pas comprit qu'elle n'était pas intéressée par lui. Et pour ne pas être trop passive et ne pas avoir sa pensée de libre pour que cette dernière dérive vers Nicolas, son ex qui l'avait quitté pour l'une de ses étudiante... eh bah elle travaillait sur d'autre projet, mais cette fois de courts termes.

Donc, assise là, elle se mit à prendre des notes sur la toute nouvelle boutique rocck qui allait ouvrir en fin de semaine prochaine. Elle avait contacté le propriétaire la veille et ils s'étaient fixés un rendez-vous pour cette après-midi pour qu'elle puisse avoir des photos inédites du lieu et un premier interview du personnel. Alors qu'elle avait commencé à noter les questions qu'elle pourrait poser sur papier, quelqu'un fit son irruption dans cette endroit assez paisible. Elle leva la tête par réflexe et fut toute surprise de voir une jeune homme, pas plus agé qu'elle entrer et se diriger vers le comptoire. Cela était assez bizarre de voir une jeune personne, à part elle, venir ici de bon matin, un dimanche. En temps normal, les dimanches matins, cet endroit était plus peuplé par des vieilles personnes... Et puis même, sa démarche, son style, tout était différent chez...

Elle s'était alors mise à l'observer. Elle connaissait un peu presque tout le monde ici, même si elle ne les connaissait pas intimement, elle les connaissait au moins de vue. Et lui, elle ne l'avait encore jamais vu ici auparavant... Elle déposa son crayon sur la table, et tout en croisant les bras, se tourna de manière à pouvoir être face à où se trouvait le jeune homme. Elle prit son verre de chocolat chaud et allait se mettre à le relouquer, venant à peine de remarquer quelques petites taches de peinture sur le jeans habimé du jeune inconnu que ce dernier, apparemment ou surement ayant remarqué un regard sur lui, tourna son visage vers sa direction, ce qui déstabilisa complètement Amélia qui lorsqu'elle croisa son regard faillit s'étouffer... Elle ignore pourquoi, mais ce regard lui donna la chair de poule et immédiatement, elle se remit sur sa position initiale et fit mine de continuer ce qu'elle faisait plus tôt. Les joues toutes rouges de gêne, elle attendit quelques secondes avant de lui lancer un petit regard furtif en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chocolat-chaud party.... [Josh]   Dim 22 Fév - 18:51

Il faut êtres honnètes, Josh n'aurait jamais crut que la vie ici serait si chère! Il était arriver hier soir dans l'espoir qu'un motel pourrie en banlieux parisiènne serait abordable pour son porte monnaie. Mais soit ils étaient complets, soit fermés, soit hors de prix. Il a longtemp marché sans trop savoir ou aller avant de s'endormir en dessous des ponts du canal Saint Martin. C'était sa ou ne pas dormir du tout, de toute manière c'était provisoire, dès le lendemain matin il fera tout pour trouver un travail. Seulement voila, le lendemain était un dimanche et difficile de trouver un travail le dimanche alors que tout les magasins étaient fermés. Josh devait se ballader, sa valise a sa main ce qui n'était pas très pratique. Il avait un fameuse accent bien qu'il se débrouillait plutôt bien en francais, mais trouver des un travail un dimanche en france alors qu'on est américain; franchement c'est pas facile. Surtout que c'est bien connut, si il y'a bien un peuple que les francais détèstent se sont les américains parce qu'ils sont meilleurs que tout le monde, et les allemands parce qu'ils se croivent meilleurs que tout le monde. Allons bon, de toute manière dans quelques année; la Chine va gouverner le monde!

Bref, c'était dans un temps frilleux que Josh arborait les rues de la capital francaise; a la recherche d'un magasin sympas ou poster sa candidature spontané. Il avait un CV crée en prison, mettant en oeuvre a peu près toutes ses qualités et essayant de rendre les choses négatif joyeuse du genre: " A fait un voyage instructif au pénitencier de La Nouvelle Orléans." Il esperait que les francais soient duppes et tombent dans le pièges. Il fallait aussi qu'il trouve un endroit ou dormir, aucune envie de passer la nuit en dessous du pont encore une fois; surtout qu'il allait sans doute pleuvoir cette nuit et faire fameusement froid; Catherine Laborde annoncait même quelques giboulés.

Perssonne ne cherchait quelqu'un a Paris! A croire que tout les boulots étaient prit... Ou c'était la tête du jeune homme qui ne revenait pas car tout se passait plus ou moins bien jusqu'a ce qu'il montre son CV. Un prisionnier qui vient d'amérique; sa renvoie au fantasme de Prison Break, Autant l'évité... Il s'était retrouvé a Montmartre dans une matinée des plus énervante. Disons qu'on avait abusée de sa patience, il avait remarquer un petit café au coin d'une rue et peut êtres devrait il essayer de mettre sa candidature? Il avait froid... Il allait boire un café, ferait semblant d'aprécier le serveur et une fois sa boisson terminé, il ira poster sa candidature. Il alla donc au comptoir, car dans certains cafés consommer au comptoir coutait moins chère que de consommer en salle... Et le serveur prit sa commande. Déja, il ne passait pas inapercut avec sa grosse valise qui gênait a peu près tout le monde... Rien que pour ca il ne devrait pas faire très bonne impression au près du serveur.

Il avait vue une satanée pancarte avec écrit: Ne pas fumer! ... Ces francais et leurs lois bizzarre... Si en amérique on ne pourrais pas fumer dans les cafés, ceux ci seraient certainement désert et obligé de faire faillites. Le serveur lui apporta sa commande qu'il consomma sur place. Il avait déja remarquer depuis un instant certaine perssonnes le regarder avec insistance. Que se soit le petit vieux dans le fond de la pièce, ou la jeune fille assis a une table situé a quelque mettre de lui. C'est vrai qu'il ne passait pas inapercut, rien qu'a son look. Son jeans tâché de l'époque ou il travaillait comme garagiste; ou encore son pull a l'éfigie d'un groupe de rock... Mais le regard de la jeune fille situé derrière lui devenait plus qu'opréssant et commencait même a l'énerver... Il se retourna un peu brutalement pour fusiller la jeune fille qu'il n'avait pas vraiment put observer tout a l'heure. A première vue, elle devait êtres pas mal friqué, cela se voyait a sa tenue mais aussi au fait qu'elle se trouvait ici un dimanche matin... Ca avait marcher, elle semblait gênée et paniquée, juste assez pour qu'elle arrête de le regarder. Il détourna le regard, remarquant qu'elle continuait a le regarder dans son dos; il se retourna a nouvelle fois l'interpellant.

Tu veux ma foto?!

Non mais, même plus possible de déjeuner en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Re: Chocolat-chaud party.... [Josh]   Mar 24 Fév - 0:21

Côté finance, Amélia n'avait jamais eut de problème. Depuis toute petite déjà, elle avait grandit dans un milieu assez aisé. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle était milliardaire non plus. Enfin bon, presque^^ Mais l'argent, ce n'était pas ce qui la préoccupait dans la vie, d'ailleurs, elle était loin d'être le genre de fille à être addict au shopping ou encore obsédée par tout ce qui brille et qui coûte la peau des fesses, genre les bijoux... De plus, elle n'a pas de marque précise et puis met un peu tout ce qu'elle trouve et qui lui va bien. Mais alors pourquoi elle travaillait, et en plus, avec des heures supplémentaires? Eh bah tout simplement parce qu'elle aime ce qu'elle fait et puis ces derniers mois, c'est un de ses uniques remèdes à son mal de coeur.. C'est d'ailleurs un peu à cause de son travail, ou plutôt un de ses activités préférées qu'elle se trouvait ce matin dans cette situation. Bah oui, étant une journaliste, la curiosité était à la fois un de ses grands défauts, mais aussi, parallèlement, une qualité. Là maintenant, sa curiosité la ridiculisait, mais cette personne l'intriguait bien assez pour qu’elle s’en aille toute gênée.

Alors qu'elle rougissait suite à cette gaffe, un petit sourire en coin se dessina sur son visage. Amélia avait terriblement envie d'éclater de rire. Si on pouvait lire ses pensées on aurait très bien pu la prendre pour une petite gamine. Alors qu'en temps normal elle aurait voulut disparaître que de rester dans le même lieu que la personne qui l'avait cramé mais là, c'était différent. C'était soit l'explosion qui aurait du éclater lors de sa séparation avec Nicolas qui allait avoir lieu, ou alors, ce devait être une crise de nerfs, cependant, ce n'était aucun des deux. C'était juste qu'elle trouvait simplement cela marrant. Non, elle ne se moquait pas du jeune homme. Elle venait juste de se faire cramer, c'est tout. Alors qu'elle venait de jeter un second regard au jeune homme, ce dernier se retourna complètement vers elle, apparemment pas content qu’on l’observe si intensément ; et lui dit d’un ton assez froid si elle ne voulait pas sa photo. Sur ce, Amélia, comme une petite fille prise en flagrant délit, perdit son sourire et regarda le jeune homme avec de gros yeux à la fois surprise, choquée et interrogatrice. Bah oui, il lui avait surprit avec sa question qu’en temps normal, seul les enfants auraient posé, puis choquée : il en avait du culot le jeune inconnu à se retourner et lui faire une remarque si ouvertement devant tout le monde, et interrogatrice : tout d’un coup, Amélia perturbée, ne savait pas quoi lui répondre, d’abord, si elle devait même lui répondre, car sa question semblait plus à une remarque qu’à une question.

Elle resta bloquer durant quelques secondes sans rien pouvoir faire, seulement à le regarder, toujours aussi interrogatrice. La couleur de ses joues ne faisaient que s’amplifier et cela s’aggrava encore plus avec le regard du serveur et du vieux assit à 3 tables de la sienne, mais le plus avec celui du jeune homme. Elle se mordit légèrement la lèvre supérieure puis ne sachant vraiment pas quoi faire, détourna son regard de celui du jeune homme vers le vieillard à qui elle fit un grand sourire jusqu’au oreille puis au serveur à qui elle fit de même. Ensuite elle se concentra plus sur l’inconnu à qui elle fit aussi un sourire, mais un beaucoup plus petit car il la troublait plus que les autres, car l’ayant lui cramé. Elle se leva ensuite tout en prenant son appareil photo de son sac et s’approcha du jeune homme. Elle prit une photo sans même lui demander la permission puis une fois la photo prise, où d’ailleurs le jeune homme avait grimacé sous le flash, elle croisa les bras et lui demanda tout en analysant les traits de son visage. Ce jeune homme ne pouvait être qu’américain, avec l’accent qu’il avait, il aurait put aussi être anglais, mais il avait une manière beaucoup plus différente que celle des anglais parlant français. De plus, il devait être là que depuis quelques jours maximum, merci la valise. Elle pouvait aussi voir cela par ses fringues qui ne devaient pas êtres frais… Enfin bon, ça pouvait très bien être un jeune rocker ou quoi venu ici voir des amis, mais ça l’étonnerait. Et puis si la première idée était bonne et s’il acceptait, elle pourrait faire un article sur un jeune américain à Paris !!


Tu es nouveau en ville ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chocolat-chaud party.... [Josh]   Ven 27 Fév - 3:18

Elle se droguait! C'était obligé! Pour rire dans une situation pareille... Josh lui n'avait aucune envie de rire; son visage restait impassible; il aurait été dans un cartoon que de la fumé serait sortit de ces oreilles. A vrai dire il l'esperait qu'elle se droguait; c'était peut êtres son chocolat chaud? Ou l'un des petits vieux avaient peut êtres mis quelques chose dans son verre... Après tout les états unis c'était le pays des cow boy et des indiends; eh bien la France c'était bien le pays des pédophile non ?... Ou alors c'était un mythe qu'on racontait au petits habitant américain pour qu'il n'aille pas voir leurs amis francais. Ou alors elle était retardée et c'était enfuit de son hopital psychiatrique... On aurait dit une gamine qui venait de faire une bêtise; d'un pathétique! Il esperait que toutes les francaises n'étaient pas comme elle sinon il risquait de s'ennuyer ici et surtout de perdre la tête. Heureusement sa remarque avait l'aire d'avoir réussis a faire taire la jeune fille qui ne disait plus rien; comme quoi il suffisait d'êtres un peu autoritaire. Mais cette conne lui avait surement fait perdre sa chance de boulot car le serveur avait été attentif a la scène et lorsqu'il aura vu comme il se comporte en milieu social il n'allait certainement pas le recommander a son patron. Une nouvelle fois embêté par ces pulsions; il faudrait qu'il apprenne a se calmer.

Elle ne rigola plus; se taisait et continuait a le regarder comme si c'était une espèce de bête féroce qu'elle ne connaissait pas. C'était fortement embarassant et même si Josh avait toujours le regard tourner vers le comptoir a siroter son café il ne supportait pas qu'elle le regardait de la sorte. Josh avait prit le journal qui trainait sur le comptoir pour commencer a le lire: Nouvelle grève des enseignants; crise en Guadeloupe; Sarkozy mis sous pression; La France a encore perdu!... Sa lui changeait un peu des journeaux américains ou c'était plus: nouveau meurtre en: Arizona; New York, Los Angeles, Boston etc etc. Il soupira; de toute manière il avait du mal a lire le francais. Il laissa tombé le journal sur le comptoir et sirota une nouvelle fois son caffé se sentant une nouvelle fois épié par la jeune fille. Il se tourna et voila qu'elle essaya de lui sourrire! Si elle était drogué, il fallait qu'elle lui donne le nom de son dealeur... Peut êtres avait il du travail pour lui? Elle soupira une nouvelle fois pour montrer son agacement et son manque de patience. Il n'allait certainement pas rester longtemp ici. Voila qu'elle se levait! Josh restait sur la défensive bien qu'attentif a ce qu'elle allait faire. C'était un comble! Cette fille était timbré! Elle se leva et le prit en foto... Elle devait surement avoir une misérable existence pour avoir envie de mourrir de la sorte... Quel comble quand même! Il pensait pourtant avoir été clair, il ne voulait pas qu'elle l'emmerde maintenant! Il avait grimacé lors du flash ne cautionnant pas vraiment ce qu'elle vennait de faire. Elle avait du culot quand même cette gamine, il n'allait pas la laisser l'insulter plus longtemp. Elle l'observa une nouvelle fois croisant les bras en réfléchissant; il avait l'impression d'êtres étudié comme si c'était un rat de laboratoire. Elle se moquait de lui! Josh la fusilla du regard tout en sirotant son café.

Non, je suis ici depuis longtemp; j'adore me promener avec une grosse valise et immiter l'accent américain!

Dit il de manière ironique mais aussi énervé; sa question était vraiment idiote. Cela se verrait qu'il était nouveau quand même. Quelqu'un qui parle avec un accent et qui a une valise qu'il se trimballe; on ne peu pas faire plus cliché que le nouveau qui débarque en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia Moore

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 27
Date d'inscription : 13/02/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
60/100  (60/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?:

MessageSujet: Re: Chocolat-chaud party.... [Josh]   Ven 27 Fév - 16:44

Mais non qu’elle ne se droguait pas, enfin si on ne comptait pas le chocolat chaud parmi les drogues douces ou quoi.. Elle en buvait tous les matins et tous les soirs lorsqu’elle rentrait chez elle, et quand elle était au bureau, lorsqu’elle était à proximité du distributeur, c’était seulement pour du chocolat chaud, avec beaucoup de sucre et de crème… miam… Scientifiquement, c’était prouvé que le chocolat avait des effets assez bizarroïdes chez les personnes, surtout chez les femmes. On disait même que déguster un chocolat était meilleure qu’un baiser. Et elle n’était pas retardée non plus, elle était juste un peu directe laissant voir se ce qui se passait dans sa tête par ses mimiques et son apparence extérieure. Mais bien sure, dans des situations plus graves ou plus importante, elle se rappelait à ne pas laisser voir ses sentiments au dehors de l’intérieure de sa tête, ce qui était heureusement accessible à personne. Si elle aurait eut le don de pouvoir lire dans les pensées des autres, elle aurait très mal prit ce pensait le jeune étranger. Elle ne sait pas jusqu’où elle serait aller, mais en tout cas, son chocolat CHAUD n’aurait pas tarder à se retrouver sur le visage et les vêtements du jeune homme… Heureusement pour lui qu’elle n’avait pas ce don…

Mais euuuuh, si elle l’avait regardé avec tant d’insistance, ce n’était pas pour le critiquer, pas du tout, c’était juste qu’elle était curieuse, elle n’avait encore jamais vu quelqu’un de son genre, un américain nouveau arrivé encore moins, dans ce café qui faisait assez old fashion. C’était plus ses amis du travaille qui viendront ici le matin que des amis avec qui elle s’amusait. Et puis s’ils venaient ici, c’était pour « une pause psychique » comme le disait si bien l’un d’entre eux. C’était assez calme et paisible comme endroit. AAAAAa mais pourquoi s’était-elle comportée de cette façon. Aller prendre une photo d’un inconnu alors que la minute d’avant, ce dernier lui avait lancé une remarque qui n’était pas sensée la faire sourire. En se mettant à la place du jeune homme, elle aurait prit cette personne qui d’abord me fixe pendant longtemps, puis me sourit, puis ensuite me prend en photo en prenant au premier sens ma remarque, pour une folle !!! Mais elle aurait alors tout mal interpréter. Elle ne l’insultait pas, au contraire, il devait prendre ça d’un côté positif, enfin s’il la connaissait, car ce n’était pas à n’importe qui qu’elle accordait son attention. Elle aurait très bien pu s’intéressé à la vie du vieux là-bas, à quelques tables d’elle, ou encore à celui du serveur, par tous les parcours par lesquels il était passé pour se retrouver ici, alors qu’il devait sûrement avoir d’autre rêve… Celui qui l’intéressait dans cet endroit, n’était autre que celui de ce jeune inconnu. Mais alors qu’elle venait à peine de lui poser une question pour être certaine de son intuition, le jeune homme lui répondit d’un ton ironique que non qu’il était là depuis longtemps, qu’il adorait se promener avec une grosse valise et imiter l’accent américain. Amélia se sentie si bête de lui avoir posé cette question qu’elle vira de nouveau au rouge tomate. Elle sentait le sang brûlant couler sous sa peau. Elle se mordit la lèvre puis un sourire se dessinant sur ses lèvres et ayant eut sa réponse à sa question, elle lui dit tout en le regardant.


Et si tu venais boire quelque chose sur moi et que je t’expliquait pourquoi je te fixait tant là tantôt ?

Elle lui dit cela en utilisant un ton professionnel pour faire sentir au jeune homme que derrière cette proposition, se trouvait un but professionnel. Elle le regarda avec un sourire en coin, tout en attendant sa réponse en croisant ses bras. En même temps elle ne put s’empêcher de continuer son l’analyse du visage du jeune homme qui ne devait en faite pas être plus vieux qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chocolat-chaud party.... [Josh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chocolat-chaud party.... [Josh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )
» « Un soir de juin et un chocolat chaud. » | Elias && Caitlyn
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Chocolat chaud, mon amour. ? ALEXANDRA.
» Prom'nade sur le lac et Chocolat chaud [PV Liam]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris City :: • Quartiers de Paris • :: Quartier de Montmartre & Pigalle :: Table D'Hôte & Cie :: Le Café Montmartre-
Sauter vers: