AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mackenzie Peterson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mackenzie Peterson

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 26
Copyright : Faith / Obsession 27
Secret ? : T'es con ou tu fais exprès ?
Photo D\'Identité :
Date d'inscription : 17/04/2009

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
85/100  (85/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: Occupe-toi d'tes fesses :P

MessageSujet: Mackenzie Peterson   Ven 17 Avr - 18:14

Invité a écrit:


Peterson Mackenzie
ft. Miley Cyrus <3



    « Vos papiers, s’il vous plait… »


    Nom : Peterson
    Prénom : Mackenzie
    Date de naissance : 7-o7-1989
    Lieu de naissance : États-Unis
    Etat civil : Célibataire
    Casier judiciaire vierge : Oui {x} Non {}
    Groupe : Étudiant


    « Hey, on veut en savoir plus ! »


    Caractère : Mackenzie a son caractère. C'est une jeune fille calme et posée. Vous ne la prendrez que rarement à rêvasser. Mais elle peut vite devenir colérique. Par exemple quand elle apprend que les gens sont hypocrites avec elle. Devant, ils lui feront un grand sourire et un coucou et par derrière, ils l'insultent ou la traite de tous les noms. Comme elle l'aime à le dire : " Ne faites pas semblant de m'aimer ! ". Elle sait quand on peut rire et quand on doit être sérieux. Elle est aussi une confidente pour bon nombre de ses amies. Elle sait rester discrète sur les choses qui doivent l'être. Mackenzie écoute beaucoup les autres, surtout sa soeur. Elle veut toujours être là pour sa soeur malgré qu'elles soient toutes deux comme le jour et la nuit. Mackenzie est également une très mauvaise joueuse et bien évidemment, une mauvaise perdante. Elle veut toujours avoir le dernier mot, et fourre toujours son nez là où il ne faut pas. Mais elle est déterminée et consciencieuse, prête à tout quand il le faut. Elle sait ce qu’elle veut et où elle va dans la vie et rien ne peut l’arrêter quand elle a décidé de se bouger pour une cause. Elle a un peps et une joie de vivre à toute épreuve. Son sourire, c’est son passe-droit dans la vie. Elle ne sort jamais sans son sourire, lorsque ça ne va qu’à moitié, elle ne le laisse transparaître qu’au travers d’un sourire. C’est une femme qui ressent constamment le besoin d’aider son prochain, de petites choses toute bête comme aller rendre visite à sa vieille voisine malade pour lui tenir compagnie, jusqu’aux actes de grande humanité tel que venir en aide à de jeunes orphelins en Afrique. Bordélique et maniaque, elle est très controversée. Un jour elle perd tout et le lendemain la voilà dans une réelle frénésie haletante de ménage, rangement. Mais ce sont tous ces défauts et ces qualités qui font la force et le courage de ce personnage qui croque la vie à pleines dents.

    Physique : Mackenzie est d’origine américaine. Elle est née là où le soleil est là 365 jours/an, ce qui lui vaut ce joli teint bronzé. Mackenzie est assez petite de taille mais rien ne la complexe, oh que non ! Elle s’est toujours assumée et c’est d’ailleurs son leitmotiv. D’ailleurs elle n’a jamais rien envié à personne, pas même à ces mannequins car chacun a ses atouts et ses défauts. Elle se trouve parfaite avec ces longs cheveux foncés et ondulés qu’elle adore. Mais ce qu’elle préfère chez elle, c’est son sourire. Oui car Mackenzie a un sourire particulier, un sourire de petite fille avec de toutes petites dents qui ressemblent à celles de sa nièce de 5 ans. Mais elle l’adore son sourire, et n’hésite pas à le montrer et surtout à en jouer. Bien sûr elle sait qu’elle n’ait pas parfaite, loin de là, elle se décrit comme étant « svelte », & « mignonne ». Ses yeux bleus océan, elle les tient de sa mère, et c’est l’objet de beaucoup de convoitises et la majorité des compliments qu’elle reçoit presque quotidiennement. Elle en est fière, c’est comme un héritage. Une bouille malicieuse, des lèvres fines et voluptueuses à la fois, et un joli teint font de Mackenzie ce qu’elle est.

    Vestimentairement parlant, on peut le dire, Mackenzie n’a pas de style propre à elle. Elle est déjà passée par tous les styles : gothique, rockeuse, punk … Et c’est finalement la sobriété qui lui va le mieux. Elle aime être à l’aise dans ses vêtements comme dans ses baskets. Qu’elle soit vêtue d’un jogging, d’un tailleur ou d’une robe, Mackenzie sait s’accommoder de tout et tirer parti de la tenue. Elle n’hésite pas à sortir avec un jogging et d’un débardeur en coton pour aller faire ses courses et même aller en cours, à la piscine … Elle ne s’attarde pas plus que ça sur le regard que certains lui pose.

    Citez 5 choses qu’il faut savoir sur vous :

    ¤ Mackenzie adore les enfants, elle en voudrait 3.
    ¤ Son dressing est bien plus grand que sa propre chambre.
    ¤ Elle a un chaton et un chiot, qu’elle a adoptés très récemment.
    ¤ Plus jeune, elle était amoureuse de son professeur de mathématiques. Il avait 35 ans … et elle en avait 8 !
    ¤ Elle sait que ses parents ne s’entendent plus depuis des années et que c’est pour son bien et celui de sa sœur qu’ils font comme si de rien n’était.


    Pour vous Paris rime plutôt avec « culture », « bizness » ou « romantisme » ? Romantisme bien sûr
    Son charme a-t-il opéré sur vous ? Ca vous plait ? Bien sûr. J’ai toujours rêvé de découvrir Paris, et j’adore cette ville !
    Quelles sont les raisons de votre présence dans la capitale française ? Je vis ici.


    « Paris a son histoire, vous aussi non ? »


    Il faisait chaud, on était à la fin du printemps 1989. Une femme, Mary Imaque et un homme, Andrew Peterson étaient assis sur un banc, bras dessus, bras dessous, discutant de la venue prochaine d’un bébé, leur bébé. Andrew et Mary s’étaient rencontrés 5 ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore étudiants. Mary était nouvelle, elle était originaire de France et s’était installée en Amérique avec son petit frère car ses parents avaient décidé de venir ouvrir un cabinet d’avocats ensemble, aux Etats-Unis, là où on porte plainte pour un oui ou pour un non. Puis tous les deux se sont vus, se sont connus et se sont aimés, jusqu’à se marier et ne plus se quitter …

    6 Juillet 1989, Californie

    « J’ai des contractions très douloureuses Andrew, toutes les 8 minutes alors appelle l’hôpital s’il te plait ! » C’était une phrase que répétait sans arrêt Mary, allongée sur son lit, depuis une semaine maintenant. Elle était tellement pressée de voir sa fille, de la tenir dans ses bras qu’elle prenait chaque contraction pour un signe de son accouchement imminent. « Elle n’est prévue que pour dans deux semaines alors calme-toi ma chérie ! On a encore du temps devant nous alors pourquoi vouloir tout précipiter ? » Oui mais elle le sentait que cette fois-ci était la bonne. Alors elle avait demandé à son mari d’aller lui acheter quelques bricoles et ni une ni deux, elle appela l’hôpital et quelques minutes plus tard, un taxi vint la chercher. « Merci beaucoup, j’ai appelé mon mari mais il est en réunion … Il ne devrait plus tarder ... » Mary s’en voulait de ce qu’elle avait fait mais Andrew était tellement nonchalant à l’idée de cette arrivée que ça l’exaspérait au plus haut point. C’est une fois à la maternité qu’elle lui téléphona « Andrew, c’est moi … Calme-toi, je vais bien, je suis à l’hôpital … Quoi, comment ça ? Tu ne voulais pas m’y accompagner alors je me suis débrouillée toute seule ! … Allez, on ne va pas se disputer à l’un des plus beau jour de notre vie ! Dépêche-toi plutôt de venir ! » Mary avait vu juste car à peine trois heures après leur arrivée à la clinique, leur fille pointait le bout de son nez et avait dissipé au passage toutes les tensions qu’il y avait ...

    Décembre 1999, Californie

    « J’espère que vous passerez un joyeux noël, que vous aurez une tonne de cadeaux et bien sûr profitez bien de vos vacances ! Au revoir les enfants, à dans quinze jours. Et surtout, n’oubliez pas votre lecture ! ».- dit Mr. Lehmann, tout souriant et embrassant ses élèves. On était en décembre et dans moins d’une minute, c’était officiellement les vacances d’hiver, autant dire un vrai déchirement pour notre jeune Mackenzie, car elle était amoureuse de Mr. Lehmann. « Au revoir monsieur, je penserais à vous pendant les vacances ! ». Son professeur ri et lui embrassa le front. Mackenzie marchait lentement vers la sortie, profitant des derniers instants près de son professeur adoré, mais une voix stridente la sortie de sa rêverie. « Mack, Mack, dépêche-toi, maman nous attend dans la voiture. Mais qu’est-ce que t’es lente, allez !! » Oui, « maman », car une année après avoir eue Mackenzie, les Peterson eurent une nouvelle fille, qu’ils appelèrent Léna. Les deux sœurs étaient très proches mais elles étaient les opposées l’une de l’autre. L’une aimait l’école et l’autre non, l’une féminine et l’autre masculine … Ce qui n’empêcha en rien qu’elles aient une réelle vraie complicité, presque fusionnelles. A travers la vitre de la voiture, Mackenzie continuait à regarder son professeur qui discutait à la sortie de l’école avec des parents, venus prendre des nouvelles de la santé scolaire de leur enfant. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est quand revenant de vacances, son professeur aurait déménagé à l’autre bout du pays, comme un voleur, pour « raison familiale ». Personne ne sut jamais, pas même ses proches, où il était allé et pourquoi. Mais le temps guérit les blessures …

    Mai 2005, Paris

    « Les filles, arrêtez de traîner ! Vous qui avez toujours rêvé de voir là où j’ai grandi, nous y voilà et vous ne cessez de faire la tête et de traîner des pieds » « Votre mère a raison les filles, mais qu’est-ce que vous avez ? Ca ne vous rend pas heureuses de voir Paris et surtout de connaître enfin vos grands-parents maternels ? Eux ont très hâtes de vous voir ! » Toute la famille avait embarquée quelques heures plus tôt pour un voyage improvisé vers Paris, voir les parents de Mary, tous les deux malades. Elle était sûre de faire plaisir à ses filles lorsqu’elle leur annonça la nouvelle mais ce fut le contraire qui se produisit. Léna courut s’enfermer dans sa chambre et Mackenzie retint des sanglots, que l’on pouvait déceler au travers de son éternel sourire. Ce n’était pas évident de dire à deux jeunes adolescentes qu’elles allaient devoir quitter amis, école, quartier et surtout petit ami pour aller s’installer à l’étranger.

    De nos jours, Paris

    « Finalement vivre à Paris, c’est pas si mal que ça, non ? Et puis, on est venu juste à temps pour connaître papi et mamie avant leur mort … ». C’était sorti comme ça de sa bouche, sans raison apparente. Les deux sœurs étaient dans la cuisine et elles déjeunaient, seules toutes les deux. C’est sur cette phrase quelque peu déroutante que Mackenzie se leva et monta se préparer dans sa chambre, laissant sa sœur perplexe sur la nature de son intervention. Mackenzie se regarda dans le miroir. Elle était devenue une belle jeune femme aux longs cheveux naturellement ondulés d’un brun teinté de fines mèches. Elle était toujours célibataire mais peu l’importait, car elle se concentrait sur ses études. Si elle n’avait pas de petit ami, elle n’en était pas moins entourée de très bons amis. Notamment sa meilleure amie, Ashley, qu’elle a connue en s’installant à Paris qui s’adorent maintenant et son ami Max, qui est l’ex d’Ashley et qu’elle apprécie tout particulièrement.


    « Et derrière tout ça se cache… »


    Fille/Garçon ? Fille
    Age : 17 ans
    Exemple de Post
    Spoiler:
     
    Comment avez-vous connu le forum ? Le partenaire d'un partenaire d'un partenaire
    Code : M18G18

JE RECUPERE MON COMPTE ET JE PREVIENS QUE JE SUIS SOUVENT ABSENTE PARCE QUE JE REVISE POUR MON BAC ET QUE J'AI DES PROBLEMES DE CONNEXION A INTERNET, MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah De Ravin
Admin
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 26
Copyright : Avatar by Dead & Ico Profil By nadya14906 & Vava Sign by Batch Fourty & Liloo_59
Secret ? : J'ai volé un bonbon à la pêche quand j'avais dix ans ^^
Date d'inscription : 26/05/2007

• Moi, Moi et encore Moi •
Humeur:
85/100  (85/100)
Amis / Ennemis:
En ce moment ?: Always Love - Nada Surf

MessageSujet: Re: Mackenzie Peterson   Ven 17 Avr - 18:49

Re bienvenue ^^

Il te manque l'exemple de post, même si tu n'as pas RP depuis longtemps et qu'au vu de ta présentation tu sembles avoir un bon niveau, je ne peux pas te valider sans exemple de post ce ne serait pas juste par rapport aux autres membres.

Tu peux en faire un que tu pourras réutiliser en partie RP si tu veux

_________________

« Qu'expriment donc tes yeux ?
Plus que tous les mots qu j'ai lus dans ma vie, il me semble »
Walt Whitman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-oth.frbb.net/index.htm
 
Mackenzie Peterson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mackenzie Browning
» Mackenzie A. Warner => Revenge is so sweet...
» Mackenzie Foy ~ Vìktoria Andreff-Carter
» Rendez-vous inattendu - William et Mackenzie...
» (f) MACKENZIE FOY -Christaëlle M. Blackstone - PRISE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris City :: • Paris City • :: Présentations-
Sauter vers: